ÉTAIN EXEMPT DE CONFLITS 2018-10-30T09:02:20+00:00

Respect de la loi Dodd-Frank

L’industrie de l’étain ainsi que les trois autres secteurs dits des minéraux sources de conflits (or, tantale et tungstène) ont activement mis sur pied des initiatives visant à empêcher l’infiltration des minéraux sources de conflits de la région des Grands Lacs dans la chaîne d’approvisionnement.

La conformité d’Alphamin à toutes les réglementations de la loi Dodd-Frank garantit que l’étain de l’entreprise ne sera vendu que par des voies légales, ce qui diminuera considérablement la valeur de l’étain volé ou détourné sur le marché libre.

Ces initiatives ont été mises sur pied en tenant compte de :

  • La législation américaine en vertu de la loi Dodd-Frank, article 1502.
  • Le guide de l’Organisation pour la coopération économique et le développement (OCDE) sur le devoir de diligence pour des chaînes d’approvisionnement responsables en minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque.
  • La Conférence internationale pour la région des Grands Lacs et son Mécanisme de certification régional, qui comprend la RDC, le Rwanda et 11 autres États d’Afrique centrale.
  • Les réformes juridiques congolaises et rwandaises visant à imposer une certification et une traçabilité exemptes de conflits afin que les utilisateurs finaux d’étain et d’autres minéraux sources de conflits ailleurs dans le monde puissent faire preuve de devoir de diligence en ce qui concerne les liens de financement des conflits.
  • La mise en œuvre par le Gouvernement de la RDC et les projets pilotes congolais financés par les bailleurs de fonds de systèmes de certification et de traçabilité exempts de conflits pour assurer une chaîne de contrôle des exportations de la mine artisanale jusqu’à la fonderie ou au raffineur.

Grâce à ces initiatives, les chaînes mondiales d’approvisionnement en étain et autres minéraux sources de conflits ont reconnu la question de l’exploitation minière illégale et la capacité des groupes criminels de sécurité publique et des groupes armés à récolter du financement à partir de la production et du commerce des minéraux sources de conflits dans la région des Grands Lacs. Au sein de l’industrie, la charge de la preuve incombe principalement aux opérateurs et aux exportateurs de la chaîne d’approvisionnement qui doivent fournir des informations probantes sur la source directe de la cassitérite produite pour la fonte. Les matériaux qui ne peuvent être tracés jusqu’à leur source directe ont une cote très faible sur le marché libre, d’autant plus que les fonderies subissent une pression croissante à faire preuve de diligence raisonnable pour assurer la certification et la chaîne de contrôle. L’Union européenne élabore actuellement une législation qui imposera des niveaux similaires de diligence raisonnable pour l’étain et d’autres minéraux sources de conflits à travers le monde, et pas seulement dans la région des Grands Lacs d’Afrique centrale (le centre d’intérêt actuel de la législation américaine).

Les difficultés liées à la certification de la source de la cassitérite rendent le produit moins attrayant pour les groupes armés et il en résulte une réduction du risque d’attaque contre la mine ou les transporteurs dans le but de voler le produit final. En outre, les expériences des mines industrielles au Katanga et à l’est de la RDC au cours de la dernière décennie indiquent un effet d’entraînement positif en qui concerne l’amélioration de la sécurité et le respect des droits de l’homme sur les sites des mines industrielles, ce qui dissuade les organisations criminelles et les groupes armés de viser les exploitations industrielles.

Historique et ressources de la guerre

Jusqu’à 16 000 mineurs artisanaux ont exploité les dépôts de surface de Bisié entre 2002 et 2012. Leur production illicite qui, à un moment donné, représentait environ 4 % de l’offre mondiale d’étain, a permis d’alimenter le conflit en RDC et dans la région des Grands Lacs. Du fait de l’amélioration de la gouvernance, du suivi de la chaîne d’approvisionnement mondiale (renseignements sur les minéraux sources de conflits), de l’attribution par le Gouvernement de la RDC d’un permis légal de production industrielle à Alphamin, de l’ouverture de chaînes d’approvisionnement certifiées exemptes de conflits, et de la diminution de la quantité de minéraux de surface exploitables par les mineurs artisanaux, la production artisanale a considérablement baissé depuis 2012. Le concentré d’étain de Bisié sera certifié exempt de conflits. À la lumière de la chute de l’offre et des lois et règlements américains et européens visant à réduire l’utilisation des minerais provenant de zones de conflits, nous sommes certains que le concentré d’étain exempt de conflits et les initiatives sociales d’ABM intéresseront les sociétés commerciales et fonderies internationales, ainsi que les marques multinationales qui utilisent l’étain dans la fabrication de leurs produits, notamment les ordinateurs portables, les téléphones portables et smartphones et les voitures. L’exploitation de Bisié fournira de l’étain exempt de conflits provenant de l’est de la RDC et l’exploitation d’Alphamin sera la manifestation des objectifs de la législation sur les minerais sources de conflits.

Satisfaire à la demande du marché

L’Institut international de recherches sur l’étain (ITRI) a prévu un déficit probable de l’étain dans le monde à partir de 2018. L’approvisionnement futur est incertain car les stocks d’étain s’amenuisent et les réserves d’étain économiquement viables s’épuisent. En conséquence, les sociétés d’extraction d’étain devraient davantage intéresser les propriétaires de marques de produits de consommation et leurs fabricants qui utilisent l’étain dans la fabrication de leurs produits (ordinateurs portables, téléphones portables et voitures). Les sociétés de fabrication de produits de consommation devront assurer l’approvisionnement.

Les recherches de l’ITRI suggèrent en outre que la production de nombreuses mines et régions minières existantes aurait atteint son sommet et un déclin progressif serait envisageable dans les années à venir. De plus, les stocks d’étain sont passés en-deçà de la moyenne historique alors que la demande continue à dépasser l’offre. Le coût marginal de production en 2015 (déduction faite des sous-produits) était estimé à 13 500 USD par tonne au 85e centile. Le prix d’incitation d’un nombre important de nouveaux projets d’exploitation d’étain de faible qualité est nettement plus élevé. Ces facteurs sont susceptibles de stabiliser le prix de l’étain et un consensus de Bloomberg de 16 analystes métaux sollicités par des institutions financières internationales prévoit une perspective de prix stable à moyen terme avec une tendance à la hausse sur le long terme. Le gisement d’étain de Bisié est l’un des plus grands et des plus importants au monde, raison pour laquelle il est logique d’explorer la région et, à l’avenir, d’en extraire l’étain.

Alphamin estime que Bisié sera probablement considérée comme un projet d’étain en développement. Il s’agit d’un gisement de très haute qualité qui bénéficiera d’un coût d’exploitation relativement faible une fois qu’une mine sera construite. Le projet d’étain de Bisié ne sera pas confronté aux défis majeurs liés à la récupération métallurgique auxquels les autres projets concurrents font face. L’achèvement de l’étude de faisabilité du projet en 2016 a été une étape cruciale pour démontrer la solidité de ce dernier et le faire évoluer vers la mise en œuvre et la production. Avec seulement un nombre limité de mines d’étain d’échelle industrielle actives en dehors de la Chine et de l’Indonésie et la majorité des nouveaux projets potentiels étant confrontés à d’importants défis techniques, de financement, de permis et autres, le projet est l’un des projets d’étain en développement les plus avancés au monde. Il présente le grand avantage d’être l’un des gisements d’étain de la plus haute qualité au monde, ayant de bonnes propriétés métallurgiques et un permis d’exploitation agréé. À l’heure actuelle, il n’existe pas d’autre projet d’étain dans le monde qui puisse s’engager dans la construction dans les conditions tarifaires actuelles et, en tant que tel, le projet devrait devenir le prochain plus grand projet de production d’étain.

Liens vers les sites pertinents

Open

prices at close of last trading day